logo meyabe1  copie.png

Festival Meyabe

Festival International de Danse « Me Ya Be ».

 

Le festival Me Ya Be  est une festivité annuelle organisé à Kinshasa, il coïncide avec la Journée Internationale de la danse instaurée par l’UNESCO et célébrée le 29 avril de chaque année. Il a été créé par le chorégraphique Jacques Bana Yanga avec le concours de sa structure de danse : Compagnie Jacques Bana Yanga. Depuis 2011, l’année de sa création, il se fait le relai des messages de fraternité universelle, l’écho des objectifs du Comité International de Danse. Cet événement vient couvrir un vide constant dans l’encadrement ou l’accompagnement des talents nés de la jeunesse dans la ville de Kinshasa considérée jusqu’à preuve du contraire, entité administrative à grande agglomération et attraction culturelle.

 

Après avoir été réunis les chorégraphes en 2011 pour festoyer autour de la danse, ces artistes seront soumis en 2012 à un concours de danse. Les meilleures chorégraphes seront sélectionnées parmi les meilleurs seront suivis et encadrés, au terme de cette épreuve pour prendre part aux différents ateliers de renforcement des capacités en danses chorégraphiques. Ces ateliers qu’organise la Compagnie Jacques Bana Yanga, depuis 2012, sont essentiellement basés sur la construction des spectacles à l’aide des idées propres des artistes en ateliers.

 

 

Plus de 500 artistes se sont retrouvés autour de la danse, depuis la création de ce festival. Un nombre important d’ateliers et stages professionnels ont été organisés à l’intention des chorégraphes et gestionnaires des structures de danse, au pays ; animés par les professionnels et experts, chacun, dans sa spécificité.

 

La danse qui était autre fois de simple animation connait, ce jour un essor considérable, en République Démocratique du Congo grâce à la pertinence des matières dispensées par les formateurs locaux et internationaux : Jacques Bana Yanga (RDC) (2012 – 2019), Marrion Fricker (France) (2012), Roberto Torres (Espagne) (2013), Stephanie Thiersch Mouvoir (Allemagne) (2014), Nora Shipaumire (Etats-Unis) (2015), Rafaele Giovanola (Allemagne) et Nathalie Mangwa (France) (2016), Ilona Pastzthy (Allemagne) (2017), Yaya Sarrie (Tchad) (2018), Paula G. Quintana (2018) (Espagne), Daura Hernandez Garcia) (Espagne) (2019).

En 2019, un atelier sera organisé et animé par Dady Mbaki (Etats-Unis) sur  la gestion et le management des compagnies des danses. Les participants à cet atelier seront suffisamment formés pour rendre viables et professionnelles leurs structures respectives.

 

Profitant de sa longue expérience d’accompagnement de structures, Me.Ya.Be est au premier plan dans l’émergence de nouveaux talents. Plateforme essentielle en République Démocratique du Congo, le festival encourage la démocratisation de la danse, particulièrement à l’encontre des jeunes et des femmes.

 

Ces jeunesses retrouvent aujourd’hui, le cadre pour éclore leurs talents d’artistes chorégraphes et pour épanouir leurs talents dans une plate-forme qu’est le Festival Me Ya Be, l’idée qui a germé depuis 2014. Cette plate-forme ne dérobe de sa mission primordiale d’encadrer et d’accompagner ces artistes, et les accompagner dans leurs travaux pour mieux s’exprimer sur l’échelle mondiale.

 

Dix ans révolus, cette plate-forme poursuit ses actions de soutien à la créativité à la Danse, de renforcement des compétences dans l’administration et l’art (la Danse) ainsi que la création numérique des images pour une large diffusion de l’événement. Aussi, permet-elle une bonne structuration des compagnies de danse avec des animateurs formés et outillés, de l’arrière-pays jusqu’à la capitale.

 

Le Festival « Me Ya Be » reste fidèle à sa tradition de « Réunir le monde de la danse, rendre hommage à la danse, célébrer son universalité et, franchissant toutes les barrières politiques, culturelles et ethniques, rassembler l’humanité toute entière en amitié et paix autour de la danse, langage universel »

 

Le festival c’est aussi la vitrine des engagements sociaux pris au fil des années par ses initiateurs et de réfléchir sur l’avenir de la danse ainsi que sur la diffusion de ses œuvres artistiques originales, en Afrique et dans le monde.

 

Les activités du Festival International de Danse se font fidèlement dans différents centres et espaces culturels de Kinshasa, ainsi que dans des lieux publics de communes et des cités populaires de la capitale, à la rencontre des habitants.

 

 

 

Invités du festival depuis sa création en 2011 :

  • Etats Unis d’Amérique

  • France

  • Allemagne

  • Suisse

  • Belgique

  • Espagne

  • Portugal

  • Italie

  • Cameroun

  • Gabon

  • Sénégal

  •  Tchad

  • République du Congo

  • Togo

  • Afrique du Sud

  • Madagascar

  • Bénin